Au début du XIXe siècle, la Savoie n’était pas française mais dépendait du royaume de Piémont-Sardaigne. Après la chute de l’Empire napoléonien, la coalition européenne décida la construction d’une place militaire sur le site de l’Esseillon, en Haute-Maurienne, afin de se prémunir d’une éventuelle attaque française par le col du Mont-Cenis. L’ensemble, édifié de 1817 à 1834 comportait une Redoute et quatre forts, échelonnés le long d’une imposante barrière rocheuse qui coupe la vallée à la hauteur du village d’Aussois. A chaque ouvrage fut attribué le nom de l’un des membres de la famille royale : Marie-Thérèse, Victor-Emmanuel, Charles-Félix, Marie-Christine et Charles-Albert.

La Redoute Marie-Thérèse

Isolée des autres forts sur la rive gauche de l’Arc, la Redoute avait pour rôle de contrôler la route d’accès au col du Mont-Cenis, à l’endroit où celle-ci forme une boucle et traverse le torrent du Nant. Malgré ses dimensions modestes et sa simplicité géométrique, la Redoute est un ouvrage complexe, conçu pour fonctionner de façon pratiquement indépendante : il n’est en effet relié au fort Victor-Emmanuel que par le “ pont du diable ”, malaisé d’accès. La garnison de la citadelle- jusqu’à 200 hommes- devait donc en cas de siège se suffire à elle-même, tout en assurant le verrouillage du fond de la vallée. L’édifice est construit en forme de fer à cheval s’enroulant autour d’une étroite cour centrale. Le bâtiment de 1000m2 comporte trois niveaux, dont deux voûtés à l’épreuve de la bombe. Un Corps de garde détaché du fort et accessible par une galerie souterraine complète le système de défense.

Depuis 2007, le fort Marie-Thérèse est aménagé en Centre d’Interprétation du Patrimoine Fortifié. Derrière cette appellation peu évocatrice, le fort a une mission simple : accueillir vacanciers et locaux pour découvrir l’architecture fortifiée et l’histoire de la Maison de Savoie. Le fort donne des clefs de lecture accessible à tous les publics: familles, scolaires ou individuels.

Le CIPF propose de découvrir :

  • une exposition permanente qui présente l’évolution de l’architecture fortifiée, la construction de la place forte de l’Esseillon et la vie quotidienne des soldats
  • des expositions temporaires thématiques renouvelée chaque saison
  • des jeux de pistes dans les galeries souterraines pour les enfants

La visite du lieu devient alors une véritable expérience du patrimoine et constitue le point de départ de la découverte de la Barrière de l’Esseillon.

En parallèle de sa mission d’interprétation, le fort offre un espace boutique-librairie ainsi qu’un espace restauration « la gamelle du soldat » pour un moment de détente. Son offre est complétée chaque été par une programmation culturelle d’une grande variété: théâtre, concerts de musique classique ou de jazz, spectacles de danse, récital d’opéra, expositions…

INFORMATION

Ouverture au public de juin à septembre

Ouverture groupe (plus de 10 personnes) : toute l’année sur réservation

Afin de mieux vous accueillir, nous vous demandons de réserver votre venue au 06 78 22 48 38 ou sur patrimoine@avrieux.com